Lun-Ven 9H00 – 19H00

01 34 17 68 23

29, chemin des Laitières 95230 Soisy sous Montmorency

Haut

Arrêter de fumer : devez-vous sacrifier votre bien-être pour autant ?

Anjayati / Naturopathie  / Arrêter de fumer : devez-vous sacrifier votre bien-être pour autant ?
blog-anjayati-naturopathie

Arrêter de fumer : devez-vous sacrifier votre bien-être pour autant ?

Vous recherchez bien-être et sérénité ? Le tabagisme ne s’accorde pas vraiment avec cette philosophie de vie. Et bien si arrêter la cigarette est possible, l’arrêter en douceur, naturellement, tout en préservant votre bien-être, l’est aussi.

Travail préparatoire avant d’arrêter de fumer :

Pour maintenir votre bien-­être et rester en harmonie avec vous-même, préparez-vous à arrêter la cigarette, sans brutaliser votre organisme.

Vos premiers pas…

  • Précisez les raisons qui vous encouragent à mettre fin au tabagisme : santé, odeur de tabac, bien-être, entourage, … Vous devez être convaincu de cette décision et de ses bienfaits.
  • Déterminez les périodes qui pourraient être moins faciles que d’autres : la cigarette du matin, la cigarette avec le café de 11h, la cigarette après les repas, la cigarette à l’apéro, … Prévoyez des dérivatifs immédiats.
  • Préparez les méthodes douces alternatives qui compenseront votre besoin de fumer et vous fourniront quiétude et force personnelle : yoga, relaxation, acupuncture, groupe de parole, homéopathie, naturopathie,…
  • Parlez-en à votre médecin traitant, tout en mettant en avant votre volonté d’arrêter de fumer selon les méthodes douces. Au besoin, adressez-vous à un homéopathe ou un naturopathe. Ensemble, vous pourrez mettre en place un plan d’action qui vous garantira un arrêt de la cigarette tout en douceur pour votre corps et votre psychisme.
  • En parallèle, pensez à organiser des plages horaires pour faire du sport : le sport aura le double avantage de vous défouler et vous changeant les idées Évidemment, cela vous évite la prise de poids supposée avec l’arrêt de la cigarette.
  • Optez pour une date d’arrêt : choisissez une date qui vous semble être plus propice que les autres. Il est souvent conseillé d’éviter les périodes de changement (déménagement par exemple), les périodes de stress, les périodes les moins frustrantes, etc. La période des fêtes de fin d’année n’étant pas conseillée : attendez plutôt la première semaine de Janvier.
  • N’oubliez pas non plus d’informer votre entourage de votre décision : leur soutien et leur collaboration vous seront précieux.

Vous arrêtez. Quels sont les bons réflexes ?

Faire face à ces premiers jours posément, avec sérénité. Le jour J est arrivé : à partir de là, vous devez vous considérer comme un ex-fumeur, convaincu du bien-fondé de votre démarche, motivé pour la mener à bien car vous le voulez.

Votre plan d’action est à présent activé : vous savez donc que tout est mis en œuvre pour assurer votre bien-être de manière à franchir en harmonie cette étape est peu agréable mais néanmoins indispensable pour vous et pour votre entourage.

Si vous avez des craintes ou des doutes, rassurez-vous, cet état d’esprit est parfaitement normal : ne vous en inquiétez pas. Parlez-en avec vos proches et avec le médecin qui vous accompagne ou aux associations spécialisées. La parole libère et ôte le stress ; l’hypnothérapie est pourra également vous aider à convaincre votre inconscient durant cette période.

Vous traverserez des moments « de manque » relatifs au besoin de nicotine car votre corps y est habitué : appuyez-vous sur des activités régulières telles que le yoga ou bien sur une alimentation saine et équilibrée.

Il vous revient donc de contrer ce besoin par la force de votre volonté. Cet état « de manque » ne dure que quelques minutes (environ 5 mns à chaque manifestation) : mettez en œuvre les méthodes douces que vous aurez sélectionnées, appropriées à ces moments. Une respiration lente et profonde, occupez-vous un court moment pour détourner vos envies de tabac (mâchez un chewing-gum et jouez avec un stylo), activez-vous, bougez ! Une fois l’envie passée, vous serez fier de l’avoir surmontée, ce qui vous encouragera d’autant plus pour la manifestation suivante.

Vous êtes découragé ? Ressaisissez-vous et pensez au chemin parcouru, quelques heures ou quelques jours, qu’importe ! Vous y êtes parvenu, alors vous pouvez continuer : la réussite est au RDV.

Sachez que chaque jour sans cigarette vous éloigne encore plus de l’addiction. Arrêtez de fumer est votre décision : faites-le pour vous car personne ne le fera à votre place.

Facebook
Emmanuelle MENDIL
Emmanuelle MENDIL