Lun-Ven 9H00 – 19H00

01 34 17 68 23

29, chemin des Laitières 95230 Soisy sous Montmorency

Haut

Atelier de bien-être au travail : Apprendre à respirer

Anjayati / Bien-être au travail  / Atelier de bien-être au travail : Apprendre à respirer
Anjayati-bien-etre-au-travail-atelier-respiration

Atelier de bien-être au travail : Apprendre à respirer

Il est fort probable que vous ne réfléchissiez que très rarement, voire jamais, à la façon dont vous respirez ou même à la raison pour laquelle vous respirez.
La plupart d’entre nous vont vivre une bonne partie de leur vie sans respirer correctement.
Bien respirer ne va pas de soi. Car si nous sommes biologiquement équipés pour une respiration optimale, nous sommes aussi faits de pensées et d’émotions.
Dès que celles-ci nous perturbent, notre respiration se modifie et s’accélère. Lorsque nous maintenons une fréquence respiratoire rapide, correspondant à un état de stress ou d’anxiété, nous prolongeons cette émotion et les effets qu’elle va avoir sur le corps. Ainsi, nous restons en état de stress quasi permanent alors même que l’élément stressant n’est plus présent.
Il s’ensuit divers dysfonctionnements : irritabilité, manque de concentration, sommeil perturbé, immunité affaiblie, …

Bien respirer, c’est respirer sainement pour régénérer son corps, son mental et ses émotions.
La respiration est l’interface entre le corps et le mental. Chacune de nos pensées, de nos actions ou de nos émotions influencent notre respiration. Réciproquement, chacune de nos respirations a la possibilité d’influencer nos pensées, nos actions et nos émotions.

La première chose à faire pour limiter les effets du stress est donc d’apprendre à respirer pour susciter un sentiment de calme et de contrôle de soi.

 


La respiration est composée de 3 mouvements respiratoires :

  • L’inspiration est le temps où l’on fait venir l’air de l’extérieur du corps vers les poumons qui se manifeste par une expansion des côtes et de l’abdomen.
  • L’expiration est le temps où l’on renvoie l’air des poumons vers l’extérieur du corps qui se manifeste par une fermeture des côtes et du ventre
  • La suspension (inspiratoire ou expiratoire) est un temps de rétention (poumons pleins ou poumons vides). Les suspensions physiologiques ont une durée réglée, de façon automatique, sur les besoins de l’organisme en oxygène et évacuation du gaz carbonique.
    Nous allons pouvoir modifier la durée de ces mouvements respiratoires de façons consciente et volontaire (les raccourcir ou les rallonger) pour calmer l’agitation mentale.

Le premier travail respiratoire est toujours un temps d’observation. Nous allons prendre quelques minutes pour observer comment la respiration se manifeste dans le corps :

  • Trouvez une position assise confortable, au sol ou sur une chaise
  • Fermez les yeux et dirigez votre regard intérieur au niveau du ventre
  • Sentez le ventre qui gonfle légèrement sur l’inspiration et qui rentre, tout aussi légèrement, sur l’expiration
  • Restez ainsi quelques minutes à observer votre respiration au niveau du ventre
  • Puis du ventre vous allez maintenant diriger le regard intérieur sur la poitrine
  • Observez le mouvement respiratoire au niveau de la poitrine, la poitrine que se soulève légèrement sur l’inspiration et qui s’abaisse tout aussi légèrement sur l’expiration
  • Restez ainsi quelques minutes à observer votre respiration au niveau de la poitrine
  • Puis de la poitrine vous allez maintenant diriger votre regard intérieur sur vos narines. Sentez l’air plus frais que vous inspirez et l’air plus réchauffé que vous expirez
  • Restez ainsi quelques minutes à observer votre respiration au niveau de vos narines
  • Puis respirez ensuite à nouveau librement et ouvrez vos yeux

Grâce à notre atelier de bien-être au travail “Apprendre à respirer”, vous pourrez découvrir de nombreux autres exercices respiratoires qui vous permettront de vous détendre et d’apprendre à agir sur votre stress au quotidien.

Facebook
Emmanuelle MENDIL
Emmanuelle MENDIL